Pour l’enseignement de la programmation informatique obligatoire

Voici une petite idée toute simple pour aider les futures générations à entrer de plein pied dans le 21ème siècle tout en leur donnant les clés des révolutions technologiques de demain. La programmation informatique enseignée comme une langue étrangère leur permettra d’acquérir les moyens de développer leur créativité.

Les objectifs recherchés

Ces dernières décennies, nous avons assisté à une modernisation des sociétés par le biais d’un nombre incroyable de nouvelles technologies.

Qui n’utilise aujourd’hui pas un ordinateur, un mobile, une télévision au moins une fois par jour ? Sûrement peu de monde. L’idée est par conséquent la suivante : permettre aujourd’hui aux jeunes étudiants français de se former à ces nouvelles technologies au sein même de l’école notamment afin de s’adapter aux évolutions que connaît et continuera de connaitre le marché du travail.

 

Les risques à éviter

L’apprentissage d’un langage informatique de codage requiert une certaine maturité ainsi qu’une compréhension et une maîtrise minimum des nouvelles technologies. Au même titre que l’enseignement de la physique chimie débute en classe de 4ème, il serait préférable de se calquer sur ce mode de fonctionnement aux cours de « code ».

L’un des risques serait d’une part le désintérêt de cette matière de la part des jeunes, ou à l’inverse, un trop grand intérêt entrainant un décrochage sur les autres matières pour les plus passionnés d’entre eux.

La méthode d’apprentissage et la pédagogie devra être adaptée afin de ne pas rendre cette matière incompréhensible et barbante. En effet, l’idée est ici de donner envie à nos jeunes de profiter de cette ère nouvelle, et non pas de les en dégouter.

L’apprentissage en lui-même ne devra pas non plus remplacer d’autres matières fondamentales. L’apprentissage du « code » est divers. L’éducation nationale devra miser sur les langages de programmation les plus porteurs autour de la mobilité et des interfaces innovantes, tant en termes d’applications que de site internet.

L’apprentissage d’une langue telle que la programmation peut être un risque au détriment des autres langues traditionnelles dans le sens où elle requiert du travail et une mémoire. Il est difficile d’imaginer que cette langue puisse être confondue avec les autres, néanmoins, les élèves devront être au moins aussi bien encadré dans ce cours que dans n’importe quel autre cours de langue. Des cours de soutien devront être proposés aux élèves les plus en difficultés pour ne pas décrocher et abandonner cet apprentissage aujourd’hui indispensable.

 

Proposition de mise en œuvre concrète

La programmation devra être enseigner dès la classe de 4ème. Cette matière devra être rendue obligatoire.

Cet apprentissage se poursuivra au lycée, et ce jusqu’au baccalauréat. Il représentera une opportunité pour nos jeunes de se former au monde des nouvelles technologies et de l’innovation.

Cette proposition leur permettra d’être assez familier avec la programmation dans le but de créer eux-mêmes des sites internet, des applications mobiles ou des logiciels.

Beaucoup de jeunes se plaignent aujourd’hui de ne pas avoir assez de pratique au collège ainsi qu’au lycée. Les enseignements théoriques pourraient par conséquent être complétés par cette matière permettant à la fois de développer leur compétences analytiques et pratiques, tout en leur permettant de se faire une réelle idée de ce qu’est le métier de développeur informatique.